Pétition concernant les projets d’exploitation de la bauxite au Vietnam 

 

Adressée

à M.Nguyen Minh Triet, président de la République socialiste du Vietnam;

à M. Nguyen Phu Trong, et aux membres de l'Assemblée nationale;

à M. Nguyen Tan Dung, et à tous les membres du gouvernement.

 
Nous soussignés, des Vietnamiens inquiets du destin de leur pays dans l'affaire de l'exploitation de la bauxite sur les Hauts plateaux du centre, faisons parvenir à vos services la pétition suivante :
Notre peuple a traversé de nombreuses années de guerre pour obtenir l'indépendance et l'unité. Aujourd'hui, il consacre la totalité de ses forces, matérielles et intellectuelles à l'édification de son pays dans un esprit de renouveau intégral.

Cette œuvre de nouvelle édification du pays n’implique, en principe, aucune opposition d'intérêts entre l'État et le peuple. Les membres de notre peuple à l'intérieur du pays comme à l'extérieur, ceux qui détiennent une position de dirigeants comme les gens ordinaires, tous veulent un pays toujours plus riche, toujours plus civilisé où la population vivrait comme une grande famille dans la joie, la satiété et le bonheur.

Il est regrettable que dans l'actuelle affaire de la bauxite, les gens honnêtes commencent à se décourager. L'idéal commun d'édification du pays perd plus ou moins de sa force à cause de la façon de faire des organes dirigeants du pays. Cet état de choses peut être analysé sommairement de la façon suivante :

L'exploitation des ressources du pays, parmi lesquelles la bauxite, est une chose nécessaire. Mais elle ne peut être réalisée à n'importe quel prix ! Selon beaucoup de scientifiques, le travail de préparation du projet d'exploitation de la bauxite a présenté en de nombreux domaines de sérieuses déficiences. Les deux lettres du général Vo Nguyên Giap suffisent à montrer ces carences dans les domaines de la politique, de la Défense nationale, de l'environnement, de l'économie et de la technologie. Les pétitions et interventions du docteur Nguyên Tân Son, du professeur Pham Duy Hiên et d'autres chercheurs indépendants à l'intérieur du pays, comme l'écrivain Nguyên Ngoc, l'érudit Nguyên Trung, le journaliste Lê Phu Khai, l'écrivain Pham Dinh Trong, ou encore celles des Vietnamiens de la diaspora comme le docteur Nguyên Duc Hiêp, spécialiste de la pollution de l'environnement en Australie, l'ingénieur-conseil Dang Dinh Cung spécialisée dans l'exploitation minière en France, sont autant de compléments d'ordre technologique illustrant les deux lettres pleines de franchise du général Giap.

Toutes ces interventions ont signalé des failles et des erreurs inacceptables dans les conceptions qui ont présidé à la mise en œuvre de ce projet d'exploitation de la bauxite. Les trois points suivants suffiront à faire réfléchir quiconque possède un brin de bon sens.

1- La décision de mettre en œuvre le projet a été divulguée fin 2008 début 2009. En réalité, l'accord a été signé avec les Chinois bien des années auparavant sans que jamais l'opinion du peuple ne soit sollicitée par l'intermédiaire de l'Assemblée nationale issue du vote populaire. L'ensemble des rapports de faisabilité n'a encore jamais été communiqué à la population et à son représentant, l'Assemblée nationale.

2- Les Chinois sont en train de fermer leurs propres mines de bauxite pour venir exploiter celle-ci au Vietnam, faisant ainsi peser le poids de la pollution environnementale sur les épaules des Vietnamiens d'aujourd'hui et des nombreuses générations qui suivront. Ils se comportent exactement comme ils l'ont déjà fait - et continuent de le faire - en Afrique avec l'aide des régimes corrompus de ce continent. Ce comportement est suivi de très près et violemment critiqué par l'opinion publique mondiale.

3- Il a été décidé que la technologie, l'appareil industriel, la main-d’œuvre destinée à l'exploitation de la bauxite seraient principalement importés de Chine, une grande puissance émergente, pourvue d'une économie en plein essor, mais affligée encore de nombreuses carences peu fiables. Il faut classer parmi celles-ci, en rapport avec l'exploitation de la bauxite, le fait que la Chine soit connue, aujourd'hui, dans le monde entier, comme la nation à l'origine de la plus grande pollution de l'environnement qui soit,, sans compter d'autres problèmes. Tout récemment, au mois de mars dernier, le gouvernement australien a mis un terme à un projet d'exploitation minière signé avec la Chine pour des raisons de Défense nationale.

Notre pays appartient à notre peuple. Il n'est pas la propriété particulière d'un quelconque groupe de personnes, d'un quelconque groupe d'intérêts ou encore d'une quelconque organisation même si celle-ci rassemblait l'élite du pays. Toutes les personnes se préoccupant de leur peuple et de leur pays, s'inquiétant de l'absence de contrôle sérieux dans cette affaire, estiment nécessaire d'élever la voix.
Telles sont nos propositions :

1- La question du projet d'exploitation de la bauxite doit être portée devant l'Assemblée nationale et toutes les options concernant ce projet doivent être décidées par elle.

2- Le projet d'exploitation de la bauxite sur les Hauts Plateaux doit être officiellement et immédiatement interrompu, soumis à un contrôle étroit jusqu'à ce que l'Assemblée nationale ait examiné l'ensemble des rapports de faisabilité et apporté la ratification qui convient. Nous souhaitons que l'Assemblée nationale comprenne l'état d'esprit de la majorité de la population qui ne veut pas que ce projet soit poursuivi à cause des lourdes contraintes auxquelles il est lié.

3- Les études de faisabilité concernant l'exportation de la bauxite doivent être portées à la connaissance de l'opinion publique et suivies de près par elle.

Les personnes qui apposent leur signature au-dessous de cette pétition expriment ainsi leur profonde inquiétude devant la procédure employée,, sans largeur de vue et imparfaite sous bien des aspects, alors qu'il s'agit d'un projet comportant une dimension stratégique vitale pour le pays.

À cette occasion, nous appelons aussi les Chinois, plus particulièrement les intellectuels et ceux qui soutiennent le peuple vietnamien, à faire en sorte que le milieu de vie de leurs voisins du Sud reste sain. Que, grâce à leur contribution, les nombreuses questions en suspens entre les deux nations trouvent une solution dans la paix et l'amitié.

Au Vietnam, le 12 avril 2009
 

Nguyên Huê Chi

Pham Toan

Nguyên Thê Hùng

 

(traduction Viet-Nam infos)

        

Copyright © 2009 by Bauxite Việt Nam International http://bauvinal.info.free.fr